Death Note

Titre : Soul Eater

Genre : [AVENTURE] [COMÉDIE]

Nombre d’épisodes : 51

Note : 13/20

Synopsis : A Shibusen, école de shinigami, les élèves forment un binôme avec une arme pouvant se transformer à volonté d’arme en humain et inverse.
Le but de cette école est de former des Death Scythe, des faucheuses qui ne pourront être utilisé par Shinigami-sama (la morte elle-même) qu’après avoir engloutis 99 âmes et 1 de sorcière
Les étudiants cherchent alors à devenir le bras armé de la mort.

Maka Alban la fille de l’actuel Death Scythe du Shinigami, fait équipe avec Soul ayant la forme d’une faux. Le coup de livre de Maka est très redoutable… Black Star se dit assassin bien qu’il aime se montrer en spectacle, il essaye de nourrir Tsubaki, une arme pouvant prendre plusieurs formes d’armes Ninja. Death The Kid fils de Shinigami-sama, maniaque de la symétrie ne veut être pistonné, c’est pourquoi il s’efforce de récolter les âmes pour ses deux compagnons les soeurs Liz et Patty Thompson, des révolvers en mode arme.
L’anime trace l’histoire de ces trois personnes.
(Ce ne sont pas des Héros non plus….)

Synopsis redigé  sur mononoke-bt



Mon avis : Ayant fini récemment cet anime, il est encore tout frais dans ma tête pour que je puisse le plomber donner mon avis. Bon…par où commencer ?

Déjà, il faut savoir que malgré la note, ce n’est pas forcement un mauvais anime, mais il est également loin d’être excellent, la fin m’ayant même déçu plus qu’autre chose. Le gros problème vient de son irrégularité dans l’action, et dans la qualité des épisodes.

Bien que ce ne soit pas le genre, les 1ers épisodes contiennent de grandes scènes de ecchi, alors que l’on en retrouvera aucune, jusqu’à la fin de la série (soit au moins une quarantaine d’épisode). Une bonne matière d’apater l’otaku moyen, je suppose.

Passé ces épisodes, on enchaine sur une succession de situations diverses, avec des combats typiques d’un shonen, avant de finir en apothéose par plusieurs scènes d’actions que certains irait qualifier de « grandiose », et pour lesquels je me contenterais d’un simple « sympa ».

Sur le papier, donc, on peut estimer qu’il s’agit d’une bonne série, somme toute classique, mais pourquoi pas, si on peut passer un bon moment.

Oui, mais…

Plusieurs défaut m’ont fait tiquer plus d’une fois. Tout d’abord, un point que je trouve extrêmement dommage, on suit les aventures des 7 héros (3 Manieurs, 4 Armes) du synopsis, et quasiement rien qu’eux. Un tel concept de duo arme/manieur ne manque pourtant pas d’originalité, il aurait été, à mon goût, plus judicieux de faire plusieurs apparté, afin d’évoquer les autres combinaisons possibles. Certains épisodes possèdes de rares scènes d’actions avec d’autres manieurs, mais ce n’est pas suffisant.

Par ailleurs, les autres personnages prennent d’ailleurs souvent (tout le temps ?) un rôle secondaire dans l’histoire. Il arrive plusieurs fois qu’un personnage fasse son apparition, puis que l’on entende plus parler de lui pendant quelques temps, avant qu’il ne refasse son apparition, uniquement parce qu’il est nécessaire au déroulement de l’histoire (et personne ne se demande pourquoi on ne l’a plus vu pendant 20 épisodes ?)

Le fait est que, bien que l’intégralité de la série suive une trame principale, les épisodes sont rarements connectés entre eux. Ainsi, il n’est pas rare de voir un personnage complètement deprimé/blessé/mort dans un épisode, pour le revoir frais et pimpant celui d’après.

Oh, d’ailleurs, pendant que j’y pense, vous vous souvenez, l’histoire des 99 âmes et l’âme de sorcière nécessaire au devenir d’une Death Scythe ? Bon, ben vous pouvez l’oublier, ce n’est qu’un mauvais prétexte scénaristique pour justifier la présence de l’univers et de l’école, puisque, passé le 1er épisode (si je suis sympa, je dirais les 3 premiers), on en entend définitivement plus parler. Alors évidemment, on rencontre parfois quelques Death Scythe, parce que faut bien justifier qu’ils soient plus fort que les autres, mais rien de plus. Par ailleurs, ces fameuses Death Scythe n’ont une réelle utilité que dans…allez, 10 épisodes ?

Ajoutons à cela une fin de série que j’ai trouvé, comme je l’ai dit, plutôt minable. Alors oui, ca pète de partout, oui, on a des révélations à tout va…Et ?

Les révélations qui sont faites sont inutiles au possible, ne servent qu’a justifier une seule action de nos héros, pour finalement être oublié l’épisode suivant. Je n’irais pas spoiler les personnes n’ayant pas vu la série, mais les autres savent peut-être de quoi je peux parler.

A tout ca, saupoudrons de mièvrerie type shonen, à base d’amitié viril et de courage (« Mon coup de poing te démonte en un coup, parce que j’y ai mis tout mon courage ! Par contre, les milliers de coups d’épée que tu t’es pris avant, c’était pas efficace »), et on obtiens quoi ?

Un anime plus que moyen, qui à au moins le bon goût de se doter d’un peu d’humour, de scènes d’actions pas trop mal fichu, parfois impressionnantes, et de quelques personnalités intéressantes (comme le Dr. Stein).

Par conséquent, je ne pense pas que j’irais jusqu’à le recommander à quelqu’un. Peut-être à voir, si on a rien de mieux à faire ?



Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrShare on StumbleUponPin on PinterestShare on RedditEmail this to someone