Dans la catégorie « Les plus gros flemmards for ever », les nominés, sont :

Mopral, et son article sur les poulets !

(Clap clap clap)

———————————————————-

boulet powa, et ses recettes de cuisine geek :

[boulet powa]: tain c hard
[boulet powa]: tellement la flemme de me faire à diner
[boulet powa]: que je bouffe des cornichons que je trempe dans du sucre davant mon ecran
[boulet powa]: :/

(Clap clap clap)

———————————————————-

Ben, et l’auto-hacking :

Ben : Faut que j’y arrete moi, j’avais telement la fleme de me lever pour aller voir la clé wep de ma nouvelle livebox que je l’ai cracké …

(Clap clap clap)

———————————————————-

Fix, et le paradoxe flemingite :

<Fix> j’ai la flemme de continuer à glander

(Clap clap clap)

———————————————————-

Et la gagnant est…..Moi \o/

Je crois que c’est l’introduction la plus moisie que j’ai jamais fait jusqu’a maintenant, je suis assez fier de moi.

Bref, tout ca pour dire que comme un bon gros flemmard, je vais me contenter de recopier un texte que je connais depuis longtemps, et qu’on m’as envoyé par mail recemment (enfin ca on s’en fout).

Voila donc le dit texte :

Un poulet au bord d’une route. Il la traverse.

La question :

Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

RENE DESCARTES : Pour aller de l’autre côté.

PLATON : Pour son bien, de l’autre côté est le Vrai.

ARISTOTE : C’est la nature du poulet de traverser les routes.

KARL MARX : C’était historiquement inévitable.

CAPITAINE KIRK : Pour aller là où aucun autre poulet n’était allé auparavant.

HIPPOCRATE : En raison d’un excès de sécrétion de son pancréas.

MARTIN LUTHER KING : J’ai la vision d’un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet : « Tu dois traverser la route ». Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

RICHARD NIXON : Le poulet n’a pas traversé la route, je répète, le poulet n’a JAMAIS traversé la route.

MACHIAVEL : La fin en soi de traverser la route justifie tout moyen quel qu’il soit.

SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez de ce que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d’insécurité sexuelle latente.

BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau « Chicken Office 2006 », qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi les oeufs, dessinera les plans du nid, etc.

BOUDDHA : Poser cette question renie votre propre nature de poulet.

GALILEE : Et pourtant, il traverse.

ERIC CANTONA : Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.

CHARLES DE GAULLE : Le poulet a peut-être traversé la route, mais il n’a pas encore traversé l’autoroute !

JACQUES CHIRAC : Parce que je n’ai pas encore dissous la route.

L’EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 10000 € par séance, plus la location d’un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.

BILL CLINTON : Je jure sur la Constitution qu’il ne s’est rien passé entre ce poulet et moi.

ALBERT EINSTEIN : Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.

ANDERSEN CONSULTING : La dérégulation du côté de la route où se trouvait le poulet menaçait sa position dominante sur le marché. Le poulet était donc confronté au challenge significatif de créer et développer les compétences requises pour ce nouveau marché compétitif. Andersen Consulting, en partenariat avec le client, a aidé le poulet à repenser sa stratégie de distribution physique et ses processus d’implantation. En utilisant le nouveau Poultry Integration Model (PIM), Andersen a aidé le poulet à mettre à profit ses talents, méthodologies, connaissances, fonds et expériences de manière à aligner le personnel, les processus et la technologie du poulet avec sa stratégie globale au sein d’un Program Management Framework. Andersen Consulting a réuni pendant un tour de conférence de deux jours un large panel constitué d’analyse des routes et des meilleurs poulets avec des consultants Andersen possédant de grandes connaissances dans l’industrie du transport afin de profiter au maximum de leur capital de connaissances  personnelles, implicitement et explicitement, et de leur permettre d’entrer en synergie les uns avec les autres de manière à parvenir au but implicite de sortir, d’architecturer et d’implanter avec succès un framework d’entreprise au travers du continuum des processus de trans-médiane de la gent gallinacé. La réunion a eu lieu dans un endroit ressemblant à un parc, ce qui a permis de créer un environnement plein de sens, en ce qu’il véhiculait un message stratégique pour l’industrie, construit sur une vision cohérente et claire du marché, et qu’il était en adéquation avec les valeurs fondamentales, la mission et la vision du poulet. Cela nous a guidé tout au long de la solution d’intégration de l’entreprise. Andersen Consulting a participé à la réussite de la migration du poulet. Merci pour votre attention.

ZEN : Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur.

LE PREMIER MINISTRE : Le poulet n’a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.

JEAN ALESI : Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer.

NELSON MONTFORT : J’ai à côté de moi l’extraordinaire poulet qui a réussi le formidable exploit de traverser cette superbe route : « Why did you cross the road ? »
– « Cot cot ! »
-« Eh bien, il dit qu’il est extrêmement fier d’avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C’était une traversée très dure, mais il s’est accroché, et…»

RICHARD VIRENQUE : C’était pas un lapin ?

KEN LE SURVIVANT : Peu importe, il ne le sait pas mais il est déjà mort.

JEAN-CLAUDE VAN DAMME : Le poulet, la road il la traverse parce qu’il sait qu’il la traverse, tu vois la route c’est sa vie et sa mort, la route c’est Dieu c’est tout le potentiel de sa vie, et moi, quand je me couche dans Timecop quand le truck arrive, je pense à la poule et à Dieu et je fusionne avec tout le potentiel de la life de la road ! Et ça c’est beau !

FORREST GUMP : « COURS POULET COURS !!! »

———————————————————-

Et histoire de finir un billet a l’humour douteux crée par un auteur qui l’est tout autant, voici une image trouvé sur le net :

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrShare on StumbleUponPin on PinterestShare on RedditEmail this to someone