Grâce a un mail reçu de la part de Adenora, je peux faire un article de plus \o/.
Merci Mr. Copier-Coller pour votre formidable invention \o/

Si vous n’arrivez pas à comprendre la plupart des blagues, ne vous inquiétez pas, ca signifie simplement que vous êtes normaux (enfin, autant que peux l’être une personne qui lit mon blog, évidemment)

Voila d’abord les différentes sortes de geek :

« Ceux qui trouvent qu’installer Linux est compliqué n’ont pas essayé de sortir avec une fille. »

Un geek

 

« Je bouge plus de mon ordi…
<DaTurA> T’es paraplé-geek ? »

Deux geek

 

« J’ai fait la collection complère des ordinateurs 8 bits »

Un NostalGeek

 

« Un geek fan de pokemon »

Un Geekachu

 

« Le médicament des geeks »

Un aspéGeek

 

« Un geek atteint d’Alzheimer »

Un amnéGeek

 

« Un geek qui éternue tout le temps »

Un allerGeek

 

« Un geek fan de DBZ »

Un SanGeeku

 

« Un gros geek »

Un Geekarlier

 

Qu’est ce qu’un vrai geek ?


Un vrai geek, c’est un mec qui croit que dans 1 km, il y a 1024 mètres.

Le Geek est généralement un truc maigre, myope et chevelu, qui nait avec un câble SCSI à la place du cordon ombilical. Le geek pleure à la naissance à cause du chmod 740 opéré par le praticien, ce qui engendre une privation des droits de lecture (par défaut le fœtus bénéficie d’un chmod 744).

Tout comme les dents de son lointain cousin le castor groenlandais, les ongles du geek s’allongent à un rythme effréné. Le geek est donc condamné à taper de longues heures sur son clavier afin de maitriser leur expansion. Retirez son clavier à un geek et celui-ci se mettra à taper frénétiquement sur la première surface solide qu’il aura à disposition.
Le geek est, au même titre qu’une imprimante ou un scanner, un périphérique relié à l’ordinateur (via l’interface 2CS « chaise-clavier-souris »). Il ressemble à un être humain, mais contrairement à celui ci, son mode de vie particulier a engendré chez lui certaines modifications de son organisme, comme une hypertrophie des systèmes visuels et une hypervascularisation des extrémités digitales… Tout particulièrement adapté à son environnement, il a perdu le besoin de se reproduire et évacue ses pulsions (« l’emprise du corps sur l’esprit ») par le biais du jpg, ce qui lui permet de mettre en relation sa main à retours de forces avec Clara Morgane ou Nina Roberts.
Note: Le geek version alcolo gardera TOUJOURS de l’alcool à portée de main. Le reste des geeks se contentera d’une boisson énergétique à base de sperme de taureau.

Les pseudos-Geek :

Avec l’avènement de l’informatique sont apparus les pseudos-geeks: Les gens que les non-geek prennent pour des geeks parce qu’ils font des trucs sur ordinateurs (ou pas).
Ces pseudo-geek ou Geeks de Clubic se prétendent informaticiens confirmés car ils ont réussi une opération basique (souvent l’installation de leur jeu favori sur leur système d’exploitation propriétaire et peu performant).
Exemple : les joueur de FPS ou de MMORPG, dont la fréquence de clic le fait passer dans l’imaginaire collectif pour un geek, alors que le geek n’est pas attiré par les cliquodromes. Le seul lien entre ces types d’être humain étant le syndrome du no-life (voir nerd).
Ne pas confondre non plus avec le LEET (1337).
On trouve aussi des joueurs de World Of Warcraft qui se prétendent être des geeks parce qu’ils ont lu ça dans leur jeu. Ils appellent d’ailleurs ce jeu WoW car c’est le seul mot qu’ils savent dire après avoir joué pendant plusieurs heures.

 

L’habitat naturelle du geek :

Le geek vit généralement reclus dans une petite pièce avec seulement le strict nécessaire : un PC tournant sous un OS convenable comme Linux, BSD, ou un tas d’autres, mais sûrement pas sous MS-Windows, et relié au net, et un téléphone (pour commander les pizzas). Ne sortant presque jamais, le geek est très sensible à la lumière. Veillez donc à ne jamais l’exposer à celle ci sans une préparation psychologique et physique appropriée.

Alimentation :

Contrairement aux idées reçues, le geek ne passe pas 24h/24 devant son PC. Il se ménage ainsi environ 1 heure de pause par jour pour uriner/dormir/manger. Son alimentation se compose exclusivement de plats cuisinés et de chips, ce qui lui permet de perdre le moins de temps possible dans sa journée. On peut ici noter qu’il existe de par ce fait deux catégories de geeks. Premièrement, les geek obèses : cette stratégie évolutive consiste à manger tout ce qui leur passe sous la main, afin de faire des provisions en cas de panne de courant, ce qui les couperait du monde extérieur, et donc du livreur de pizza. Deuxièmement, les geek anorexiques : stratégie inverse de la précédente, celle-ci caractérise l’évolution de certains geek vers une créature capable de se passer de nourriture physique. Ils captent désormais exclusivement leur énergie du rayonnement de leur écran. En cas de panne, le geek anorexique peut survivre environ aussi longtemps que le geek obèse grâce à la lueur d’une simple bougie.
Mais quel que soit le type de notre Geek, il s’alimente souvent de bières et ne boit globalement QUE ça. Certains remplacent cette addiction par la caféine, mais tout le monde s’en fout.

Comportement social :

Comment devenir l’ami d’un geek ?

-Dites lui que Windows c’est caca.
-Dites lui que vous utilisez du matériel silicon graphics et que votre OS de tout les jours est GNU/Linux, BSD, HPUX ou Solaris.
-Dites lui que les femmes servent à rien. (si c’est un geek obèse, dites lui que ça sert à prendre la commande de pizza au téléphone)
-Dites lui que c’est vous l’auteur de cet article.
-Demandez lui d’enlever Windows de votre ordinateur.
-Dites lui que vous êtes sur bashfr.
-Dites lui que HP Lovecraft était votre grand oncle.
-Dites lui que votre meilleur ami est un bot
-Dites lui que vous n’écoutez que Basshunter
-Commencez un débat KDE / Gnome
-Dites lui que vous n’avez jamais vu quelqu’un taper aussi vite sur le clavier.
-Dites lui que personne ne meurt puceau.
-Indiquez lui où est le bordel le plus proche.
-Dites lui qu’il parle très bien l’anglais.
-Dites lui que Terry Pratchett est le plus grand génie du Mooooonde !!! et que Douglas Adams le bat !!
-Dites lui que votre chiffre préféré est 42.
-Dites lui que vous savez compter jusqu’à 31 avec une main.
-Dites lui que vous avez réussi à émuler kubuntu à partir d’une émulation de Windows tournant sous openBSD, et que vous avez joué à CS émulé sous Wine à partir de cette émulation.

Comment devenir l’ennemi d’un geek ?

-Dites lui que vous avez un Skyblog.
-Demandez lui ce qu’est Linux.
-Dites lui que Bill Gates est un mec super.
-Dites lui que vous êtes en 56k.
-Demandez lui quel sport il pratique.
-Coupez le courant (même pour le remettre automatiquement).
-Invitez le à une fête !
-Dites lui que vous utilisez Internet Explorer.
-Demandez lui l’utilité du python, ruby on rails, C et tout ces trucs extra-terrestres.
-Dites lui que vous venez d’installer Windows Vista sur votre PC, et que c’est super génial.
-Dites lui que les pizzas, à la fin, ça doit être soulant.
-Dites lui que vous devez y aller, que vous avez rendez vous avec une femelle.
-Demandez lui des capotes !
-Dites lui que Internet explorer c’est mieux que Firefox.
-Dites lui que vous ne voyez pas la différence entre KDE et Windows
-Dites lui que sur linux il y a plein de virus.
-Demandez lui qui est Linus Torvalds.
-Dites lui que vous vous appelez Kevin et que vitre copine s’appelle Vanessa.
-Dites lui que Frontpage permet de faire des beaux sites très pratiques.

Comportement asocial :

Il faut ici rappeler une chose: le geek considère 2 vies sociales : sa vie dans le monde réel, qui consiste principalement à dormir, pisser (beaucoup pissant dans leurs ex bouteilles de bières) et manger (voir chapitre sur l’alimentation), et sa vie informatique sur le net. Les contacts IRL (In Real Life) d’un geek se résument à son livreur de pizza et ses amis geek, qu’il rencontre lors de journée de Libre (évènement exceptionnel où un geek sort de chez lui sans subir de manque ni craindre le soleil : il est invulnérable durant cette période) pour parler de sujets tels que Billou, la dernière carte graphique surpuissante à la mode ou la nouvelle distribution Linux qu’il vient tout juste d’arriver à installer. On peut par ailleurs se douter qu’une nouvelle version du kernel est sortie en fonction de la taille du (rare) sourire que peut produire un geek.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les geeks se réunissent aussi pour faire des fêtes, la plus connue se déroulant le 31 décembre et appelée ‘jour de LAN’. Il fera des fêtes chez des amis (geek) afin de partager son alcool quotidien avec eux, si le geek invitant ses amis chez lui s’écarte de son ordinateur 1 minute, vous pouvez être sûr qu’un autre geek sera dessus. Si malgré les dangers vous comptez sortir un geek de chez lui pour l’amener à une fête avec des êtres humains normaux, n’oubliez pas de prendre son ordi portable, des symptômes de manque commençant à apparaitre après une période de 3 à 5 heures pour les plus résistants. Le mieux est encore de le laisser à sa vie informatique, ou il pourra s’épanouir en toute tranquillité avec ses petits camarades, qu’il retrouve principalement dans des champs irricés, devenus au fil du temps ‘chan IRC’. Il est à noter que les seules filles que le geek fréquente ont toutes un nom se terminant par .png ou .jpg.

Par contre, dans la vie virtuelle de son jeu favori (WoW, guild wars,… voire bientôt le jeu Warhammer en ligne), un geek peut être infiniment populaire, en fonction du nombre d’heures passées dans son jeu (voir la précédente parenthèse). Il se fait des amis dont il ne connaît pas le nom mais dont il connaît par coeur les caractéristiques de leur artefact. Il converse avec ces mêmes pseudo-amis par le biais de logiciels tels que Team Speak, TS pour les geeks confirmés. Il leur raconte des choses passionnantes de sa vie comme l’armement de son personnage ou bien encore le nombre de PO gagnées dans sa dernière instance. Afin de tenir ces longues heures de la nuit, ces geeks chantent des hymnes barbares dans le style de :
– Spidercochon
– Le petit bonhomme en mousse
– La berceuse au combien célèbre de Rondoudou (pas difficile de se rappeler des paroles)
– et autres perles de la culture musicale…

Pour renforcer l’illusion de la réalité, un geek peut marier son paladin viril à une elfe canon vêtue comme une strip-teaseuse d’un bar chaud. Et il s’en fout de savoir que sa divine épouse est guidée par un pervers cinquantenaire transpirant et puant.

Le Geek Triste :

Il peut arriver que le geek soit triste. Aussi son comportement peut-il changer. On peut parfois le trouver en train de lire (de la fantasy ou science-fiction tout de même), de flâner dehors ou même de rencontrer des gens.

Cela arrive souvent à cause d’un contact malotru avec le monde extérieur, nommé par des spécialistes en psychologie non-humaine-ou-presque « recherche de lien(s) sociau(x) ». Et oui, le geek traine beaucoup sur le net, lit des histoires de gens qui se rencontrent et passent du temps dans des moments où « ^^ » veux dire quelque chose et se transmet sans IRC.
Alors forcement, il essaie. Hélas, confronté à un monde sans 0 ni 1, il a du mal a décoder les signaux pourtant surement très explicites de la personne, voire fille en face de lui. Etrangement, il passe moins de temps devant sa machine, ou plutôt, il passe du temps devant sans rien faire, offre des fleurs sur Facebook aux gens (compte qu’il vient juste de se créer d’ailleurs).
Curieusement, sans le vouloir, il peut tomber dans quelque chose que ses lectures acharnées (mais nouvelles) lui expliquent comme de l’amour. Dommage pour lui, il se trompe. Dans le meilleur des cas, la personne le trouve juste gentil, dans d’autres, pires, elle veut l’amadouer pour lui réparer son Windows.
On comprends mieux par la suite sa chambre triste, noire, en fouillis et sans contact avec les gens, sa façon de flâner, d’errer et de se morfondre. Au moins, les .png et .jpg ne font pas souffrir.
Dorénavant, il n’attendra qu’un seule chose, de trouver une geekette gentille et attentionnée, qu’il comprendra et qui le comprendra, avec qui ils s’échangeront un processeur tout neuf en guise d’amour, sans que ni l’un ni l’autre ne trouve ça étrange, bien au contraire !

 

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrShare on StumbleUponPin on PinterestShare on RedditEmail this to someone