Posts tagged bruno cathala

The Blue Lion

L’image n’a rien à voir, mais je trouvais ça rigolo.

 

Aujourd’hui, je vais à nouveau vous parler d’un jeu de société appelé « The Blue Lion », et ça fera plaisir à un certain crocodile qui m’a fait découvrir le jeu !

Blue Lion est un jeu édité par Jactalea, réalisé par Bruno Cathala et Sylvain Duchêne, et illustré par Cyril Bouquet.

 

Le nom du Bruno Cathala devrait vous dire quelque chose, déjà parce qu’il est assez connu dans le milieu, et surtout parce que j’ai déjà parlé de lui dans mon article sur Okiya !

Encore une fois, comme beaucoup de jeu créé par cette personne, la mécanique se veut très simple et très accessible. C’est d’autant plus vrai ici puisque le jeu se compose de… 6 tuiles, recto-verso.

 

Oui, c’est tout. 6 bout de carton ayant un dessin différent de chaque côté. Autant dire que là, pour réussir à faire un jeu avec ça, faut quand même réfléchir 5 minutes.

Les tuiles, donc, peuvent avoir 4 dessins différents :

– L’inspecteur de police

– The Blue Lion (le diamant)

– Arsène Lupin

– Madame X

 The Blue Lion 1

 

The Blue Lion se joue à 2 joueurs uniquement, et les parties sont généralement rapide (moins de 10 minutes)

 

Attention, je ne vais pas trop insister sur les points de règles, mais faire dans le global.

Les 6 tuiles sont toutes disposées sur une même ligne, comme ceci :

The Blue Lion 2

 

Le but du jeu est de réaliser des combinaisons, un peu différentes pour les 2 joueurs :

Ceci représente les combinaisons possibles pour Madame X

Comme vous pouvez le voir, chaque combinaison remporte un certain nombre de diamants. Au bout de 7 diamants, la partie est terminée.

Évidemment, si vous avez un Bac + 10 en mathématiques de la physique nucléaire, ou alors fait une CE1, vous aurez compté que le total des combinaisons fait 6.

Et bien c’est normal, mes petits bouchons, c’est simplement qu’il est possible de réaliser plusieurs fois les combinaisons dans la partie !

Mais tout ceci est bien joli, mais je ne vous ai pas indiqué comme réaliser les combinaisons sus-mentionnées.

Chaque adversaire aura le droit de réaliser un mouvement parmi 3 :

– Intervertir 2 tuiles qui sont cote à cote, mais uniquement si cela n’implique pas une tuile à un bout (donc, les 4 tuiles du centre)

– Prendre une tuile à un bout, et l’amener à l’autre bout

– Retourner une tuile, sans avoir regardé au préalable ce qu’il y avait dessous, bien évidemment

Ces 3 actions sont très bien résumées sur l’aide de jeu fournie :

The Blue Lion 4

Et voila le jeu résumé, comme promis, rien de vraiment compliqué la dedans.

Le jeu est principalement basé sur la mémoire, et même si vous vous dites que ce n’est rien de retenir 6 petites tuiles, croyez-moi, quand on commence à les inverser dans tous les sens, c’est très difficile à suivre !

Comme pour Okiya, vous le trouverez facilement à moins de 10€, et il tiendra parfaitement dans la poche pour pouvoir l’amener avec vous !

Si vous hésitez encore, ou même que vous souhaitez une vidéo d’une partie, je vous invite une nouvelle fois à aller sur la fiche du jeu du site TricTrac.net, qui en parlera mieux que moi.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrShare on StumbleUponPin on PinterestShare on RedditEmail this to someone

Okiya

Histoire d’inaugurer ma nouvelle rubrique, je vais vous présenter un jeu qui est clairement un coup de cœur pour moi.

Pas cher, rapide, un peu de hasard mais pas mal de stratégie et de prévision, bref, il a tout pour lui. Il s’agit donc de Okiya

Okiya1

Retenez bien le nom de Bruno Cathala, car il va revenir assez souvent, vu son parcours en création de jeu.

 

Du coup, comment se présente Okiya ?

Voici la configuration de base, pour pouvoir jouer :

Okiya2

 

Cela se joue à 2 joueurs, chacun incarne une couleur de geisha. Les 16 tuiles sont distribuées au hasard, dans un carré de 4 sur 4

Le but se rapproche un peu du puissance 4, car pour gagner, il faut, au choix :

– Aligner 4 geisha de sa couleur, de manière horizontale, verticale, ou diagonale

– Faire un carré de 4 geisha de sa couleur

– Empêcher l’adversaire de jouer, faute de mouvement valide

 

Pour cela, le premier joueur choisit une des tuiles, sauf les 4 au centre, puis met un de ses jetons à la place, et place la tuile en dehors du jeu, comme ceci :

Okiya3

 

Le joueur suivant doit ensuite prendre une autre tuile qui a un point commun avec la dernière tuile prise.

Une fois la tuile choisit, le joueur place son jeton à son tour, et la tuile enlevée correspond aux nouvelles conditions pour prendre une tuile.

Dans l’exemple, il est donc nécessaire que la tuile ait soit une bannière, soit des feuilles.

 

Et… C’est tout. Et oui, le but est donc d’avoir une des 3 conditions de victoire cités, en jouant de cette manière.

Autant vous dire que j’aime vraiment beaucoup ce jeu. Je l’ai expliqué à mes parents, à mes neveux (de 8 ans), et ils ont tout de suite compris et ce sont amusés.

 

Bref, je vous recommande clairement cet achat, surtout du fait que le jeu est trouvable pour moins de 10€

 

Si vous hésitez encore, ou même que vous souhaitez une vidéo d’une partie, je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur la fiche du jeu du site TricTrac.net, un site spécialisé dans tout ce qui est jeu de société.

 

 

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrShare on StumbleUponPin on PinterestShare on RedditEmail this to someone
Go to Top