Voila que je fais 2 articles sur moi a la suite, je dois couver quelque chose ! (deja, que j’ecrive un article, c’est un phenomene plutôt anormal)


FFIX – Eiko’s Theme

A vrai dire, en ce moment, je suis fatigué, mais à un point…Fatigué de quoi, me demanderez-vous ?

Et bien a peu près de tout :  moralement, physiquement, sentimentalement, etc.

En ce moment, et cette semaine précisément, j’ai une tonne (enfin 6) de DS et de Projet ou TD a finir (d’ailleurs, je devrais pas être en train d’écrire un article, la…Tant pis !), ce qui fait que je rentre chez moi assez fatigué, pour me replonger immédiatement dans les révisions. Enfin soyons positif, demain soir, ca se sera un peu calmé.

Mais je suis également fatigué des relations qui évoluent avec les gens que je connais. Tous ces gens que j’ai connu, reconnu, aimé, amusé, adoré, et qui maintenant ne représente que peu de chose pour moi (ces mêmes gens dont je parle dans l’article précédent, d’ailleurs).

Mais à voir tout ces gens qui me donne de plus en plus l’impression de s’amuser de moi, je me questionne. Est-ce que le problème vient réellement d’eux ? Ou bien s’agit-il d’une de mes nombreuses névroses, à savoir, ici, une légère paranoïa ? Est-ce que finalement, toutes ces personnes que j’ai accusé sont innocentes, et celui à blâmer est moi et moi seul ?

Si c’est le cas, je pense avoir été largement puni avec le poids des remords. Car au final, peut-être ai-je blessé des gens que j’appréciais ? Peut-être ai-je fait du mal à des gens qui n’ont commis qu’une erreur, et c’est celle de m’avoir rencontré, ou d’avoir entamé une discussion avec moi ?

Je crois que désormais, je ne saurais jamais la réponse, car étant d’un naturel plutôt vif, la plupart des personnes que j’ai accusé (à tort ?) ne me porte plus vraiment dans leur cœur, ce que je comprend tout à fait.

Peut-être en attendais-je trop de ces personnes, que la relation était différente selon le parti. Ou peut-être suis-je trop méfiant avec les personnes que je rencontre sur Internet, mais dans le cas de cette dernière hypothèse, je ne crois malheureusement pas pouvoir changer, mes expériences (IRL ou non) m’ayant conduit à adopter ce genre de caractère.

Et pour combler toutes ces fatigue, vient s’ajouter ma récente découverte qui, sans me faire un choc, m’as tout de même peiné. Si vous aviez bien tout suivi (ou si vous me connaissez), vous savez que je fréquentais un forum, ForumFr. Fréquentais, oui, car je l’ai quitté il y a quelques temps déjà. Et bien c’est après l’avoir quitté que je me suis rendu compte d’une évidence que j’essayais de me cacher : Sur Internet, je ne suis rien. Je vaux pas plus qu’un pet de teckel à 5000 mètres d’altitude. Dans un élan d’égocentrisme, je pensais que mon départ du forum allait susciter quelques remous, que plusieurs personnes allaient remarquer mon absence (oui, j’aime les départs surprise), qu’ils me contacteraient pour prendre de mes nouvelles. Mais une nouvelle fois, le mur de la réalité a stoppé net la course galopante de mon imagination.

Le nombre de personnes s’étant inquiété de mon départ se compte sur les doigts. D’une main. Pour le coup de la sortie théâtrale, faut avouer que c’est raté. Et aussi dur soit le constat, je dois me rendre a l’évidence. Mon passage sur internet n’est rien, je ne vaux pas plus que le petit boulet skyblogeur qui se plait à parler de ses copains wesh « ki kif grav la vibes kikoo lol ». Je n’ai pas fait mauvaise impression, certes, mais je n’ai pas fait non plus bonne impression. A vrai dire, je n’ai pas fait impression du tout.

Et cette découverte, pour quelqu’un comme moi, qui passe la plupart de son temps sur Internet, équivaut a une remise en question. Pourquoi est-ce si facile de m’oublier ? Pourquoi je n’arrive pas à marquer les esprits comme le font la plupart des gens ? Qu’est-ce qui cloche chez moi, quel est le défaut qui fait de moi une personne qu’on oubliera si facilement ?

Je ne pense pas un jour réussir a obtenir une réponse, et c’est peut-être ce qui me chagrine le plus. Sans être spécialement orgueilleux, je pense que c’est humain d’éprouver de la satisfaction à l’idée d’avoir une personnalité qui créer une dépendance. J’aimerais pouvoir marquer les gens, que même plusieurs années après, on puisse avoir une bride de souvenir pour moi. Mais j’imagine évidemment que ma timidité ne m’aide pas sur ce coup la.

Enfin bref, je crois qu’il va être temps de terminer cet article, tout d’abord parce que j’ai écrit ce que je voulais écrire, et ensuite parce que il va falloir commencer à réviser pour demain (ca va être du joli, tiens…). Je comptais mettre une musique à cette article, mais ce ne sera pas pour ce soir, peut-être demain, si j’y pense.

Partager :Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Tumblr0Share on StumbleUpon0Pin on Pinterest0Share on Reddit0Email this to someone