Reflexions et Questionnements

Articles à caractère un peu plus philosophique

Prix de la guerre

On commence a evaluer le prix de la guerre.

Une balle : 0.40 euros

Un masque a gaz : 70 euros

Un missile patriote : 1,2 millions d’euros

Un porte-avion : 1,2 milliard d’euros


Prix de la paix :

Une fleur : 1 euro

(Extrait du JTN des Nuls)

L’importance de l’église

Dès le plus jeune age, on plonge (plouf) dans l’église, avec notre baptême (pour la plupart). Mais également après, notamment pour nos grands évènements, comme les mariages ou les enterrements.

Même si je suis athée, ce passage par l’église reste un moment important et nécessaire a mes yeux. Après tout, un mariage serait assez triste si on se contentait de signer des papiers a la mairie. C’est toujours avec une certaine émotion que l’on regarde le jeune couple face à face dans l’église, puis que l’on jette le traditionnel riz (tiens, il faudrait que je cherche pourquoi on fait ça, d’ailleurs…). Dans ce cas, c’est une sorte de passage qui mène d’un état normal des choses vers un état de fête et de bonheur.

Également, lors des enterrements, l’église joue un rôle plus important qu’on l’imagine.
Si je me souviens bien, Bernard Werber (aaah, la référence) en parle (même si parler dans un livre me semble difficile) dans l’ESRA (Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu) à propos de l’importance du deuil (ça fait pas mal de parenthèses, d’un coup).
En effet, on a de plus en plus tendance a ne plus faire le deuil, a passer plus vite a autre chose. Pourtant, c’est une chose importante, le deuil permet justement de passer plus facilement à autre chose. Il est important de l’effectuer, sans quoi il y aura toujours quelque chose qui nous gênera intérieurement.
Pour en revenir à l’église, qui est, après tout, le sujet de cet article, elle permet, pendant un enterrement, de faire un mini deuil. C’est un endroit qui se remplit de tristesse, et où l’on a moins peur de pleurer, et de se vider de sa tristesse. Un enterrement avec seulement une mise en terre serait certes moins triste, mais donc, moins évacuateur. Pour en avoir moi même fait l’expérience, je trouve ça plus sain de passer par l’église avant pour bien se soulager de sa peine.

Au delà du mariage et de l’enterrement, l’église et sa religion peut-être aussi utile a ses pratiquants.

Comme je l’ai déjà précisé, je suis athée, c’est à dire que je ne crois pas en l’existence d’un dieu quelconque. (à ne pas confondre avec agnostique, qui est une personne qui n’as pas forcement d’avis sur Dieu, et non pas un bâtonnet de colle saveur bébé mouton. Cette remarque ne sert qu’a montrer que j’ai de la culture)
Mais certaines personnes vont croire en l’existence de Dieu, et vont, au choix, vivre pour Dieu, ou « faire le bien » pour Dieu.
Ainsi, pour ces personnes, l’église et la religion sont vraiment importantes, c’est ce qui parfois les empêchent de passer l’arme a gauche (entre autre). Ils ont quelque chose a quoi se raccrocher, ça les rassure de savoir qu’il y a quelque chose de supérieur, qui les surveille, qui prend soin d’eux.
C’est surtout pour ces personnes que j’évite d’aborder la religion et d’imposer mon point de vue. Tant qu’on essaie pas de me prouver que Dieu existe, je n’essayerai pas de prouver qu’il n’existe pas, au risque de faire perdre l’étincelle de foi qui fait briller certaines personnes.

La Drague

C’est maintenant assez (trop ?) courant, on ne parle que de drague :
« Je ne sais pas draguer », « je l’ai dragué toute la soirée », etc…

On ne fait que ça, si quelqu’un nous plaît, il faut impérativement la draguer. Je n’ai jamais aimé ce mot, je le trouve trop péjoratif.
Je préfère encore dire séduire et même, je n’ai jamais aimé le concept.

A bien y réfléchir, la drague, qu’est ce c’est ?

De l’hypocrisie, du mensonge, et de l’omission de vérité (tout est assez lié).

La drague consiste « simplement » à convaincre son interlocuteur qu’on est quelqu’un de charmant, de méritant, et qu’il aurait bon sens de s’intéresser a nous.
On ne fait que s’inventer un personnage souvent parfait (ça dépend de la technique, j’imagine), en mettant en avant ses qualités (réelles ou fictif), dans un but qui varie encore une fois selon les personnes.
On masque ses plus gros défaut, après tout, ils seront visibles bien assez tôt.

Dans la drague, tout n’est qu’illusion.

Si c’est uniquement pour coucher avec la personne, une histoire sans lendemain, pourquoi pas, même si la non plus, je ne vois pas l’intérêt d’avoir du sexe sans sentiment, mise à part pour assouvir de bas instincts animal.

Mais si c’est dans le but d’avoir une vraie relation avec la personne, je ne trouve pas ça judicieux de commencer une relation par un mensonge.

Je pense que c’est sûrement pour ça que des couples ne tiennent pas longtemps, et c’est pour ça que moi, je ne sais pas, et je ne veux pas draguer. (Oui, on s’en fout, mais je raconte ce que je veux sur mon blog) Je préfère apprendre a découvrir la personne, passer de bons moments avec, et surtout, voir ses qualités et ses défauts.

On est beaucoup plus sûr d’apprécier une personne qu’on connaît.

Mais évidemment, vu que je ne sors que très peu, je n’apprend que très rarement a bien connaître les gens.

Je dois donc me contenter de connaître les personnes sur Internet, ce qui n’est pas vraiment aussi bien. Mais je pense que dans ma situation, c’est un des derniers recours dont je dispose, si je ne sors pas.

Go to Top